Calendrier des événements

<Juin 2017>
DiLuMaMeJeVeSa
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Légende

 
Fin de semaine

 
Événements

Télécharger Adobe Reader

 

Santé environnementale

Révisé le : 2014-05-06,Haut de page

 

En santé publique, le domaine de la santé environnementale regroupe les activités et interventions visant à prévenir ou réduire les expositions de nature environnementale, et ce, dans l'esprit d'assurer la protection de la santé de la population. L'objectif d'intervention de santé publique est de réduire l'incidence, la morbidité et la mortalité des maladies associées à des facteurs de risques environnementaux.

Vous trouverez sur ce site des informations et des actuces pour protéger, maintenir et améliorer votre état de santé et de bien-être.

 

Visitez le site Web http://www.monclimatmasante.qc.ca/ pour d'autres informations.

Haut de page ^


Berce du Caucase

Révisé le : 2015-10-13,Haut de page

 

Pour plus d'information sur la berce du Caucase, veuillez consulter les liens et les documents ci-dessous :

Haut de page ^


Chauffage au bois

Révisé le : 2013-10-03,Haut de page

 

Chauffer au bois : Est-ce vraiment inoffensif?

 

Pour la plupart d’entre nous, un feu de cheminée signifie un moment de détente. Toutefois, qu’elles proviennent d’un poêle à bois, d’un foyer ou d’un feu de camp, les fumées dégagées ne sont pas aussi « inoffensives » qu’on voudrait bien le croire.

Selon Environnement Canada, un poêle à bois non certifié émet autant de particules fines dans l'atmosphère en neuf heures qu'un poêle certifié fonctionnant soixante heures ou une automobile de type intermédiaire parcourant 18 000 km. Le chauffage au bois est donc une source importante de contaminants dans l’atmosphère :
monoxyde de carbone, composés organiques volatils, particules fines, etc.

Dans les quartiers où le chauffage au bois est répandu, l'exposition aux contaminants provenant de la fumée des cheminées peut avoir des effets néfastes sur la santé des résidents. En effet, la fumée extérieure peut s'infiltrer dans les immeubles et les résidences à proximité, et affecter la qualité de l'air intérieur. La qualité de l'air à l'intérieur d’une résidence peut aussi être altérée lorsque l’on ouvre le poêle pour y ajouter du combustible ou si le poêle a une fuite. 
 

 

Effets de la fumée sur la santé

 

Les particules émises par le chauffage au bois sont néfastes pour la santé. Certaines de ces substances sont cancérigènes. D'autres, comme les particules fines, qui ont un diamètre inférieur à celui d'un cheveu, peuvent pénétrer profondément dans les voies respiratoires et nuire à leur fonctionnement.

 

Effets potentiels sur la santé de certains contaminants issus de la fumée de bois lorsque leur concentration est trop élevée dans l’air

 

Contaminants

Effets

Monoxyde de carbone

CO

Maux de tête, nausées, étourdissements, aggravation de l’angine chez les personnes ayant des problèmes cardiaques

Composés organiques volatils

COV

Irritation et maux respiratoires; certains COV sont cancérigènes (ex. : benzène)

Acroléine et formaldéhyde

Irritation des yeux et des voies respiratoires

Particules fines

PM2,5

Irritation des voies pulmonaires; aggravation des maladies cardiorespiratoires, mortalité plus hâtive

Oxydes d'azote

NOx

Irritation du système respiratoire, douleur à l'inspiration, toux, oedème pulmonaire

Hydrocarbures aromatiques polycycliques

HAP

Certains HAP sont considérés comme mutagènes ou cancérigènes ou soupçonnés de l’être

Dioxines et furannes

Cancérigènes probables

Source : Direction de la santé publique de Montréal-Centre

 

Qui est plus vulnérable?

 

Les effets de la fumée sur la santé peuvent être plus ou moins accentués selon la sensibilité des personnes. Les enfants très jeunes, les personnes âgées et celles souffrant d’asthme, d’emphysème ou de problèmes cardiaques sont les plus sensibles à la pollution de l’air. Toutefois, les polluants dangereux associés à la fumée de feu de bois affectent également les personnes en bonne santé.

 

Comment se protéger des effets de la fumée

 

Pour limiter votre exposition aux contaminants provenant du chauffage au bois :

  • Évitez l'utilisation du chauffage au bois comme mode de chauffage principal.
  • Limitez le plus possible l’utilisation des foyers intérieurs et des feux extérieurs.

Si vous devez chauffer au bois, appliquez ces précautions :

  • Optez pour l'utilisation d'un bois dur et séché pendant au moins six mois, comme le chêne, l'érable ou le bouleau, plutôt qu'un bois mou comme le sapin, le pin ou l'épinette.
  • Ne brûlez pas de déchets domestiques tels que les plastiques, le bois traité ou le bois peinturé.
  • Si vous envisagez l’achat d’un poêle ou d’un foyer. Optez pour un poêle ou un foyer électrique. Sinon, achetez un poêle ou un foyer certifié qui respecte le Règlement sur les appareils de chauffage au bois

 

Pour en savoir plus 

 

Consultez les sections sur le chauffage au bois des sites Internet suivants :


Dépliant - Chauffer au bois : Est-ce vraiment inoffensif?

 

Il est temps de se soucier de l'air que nous polluons car c'est l'air que nous respirons!

Haut de page ^


Eau potable

Révisé le : 2015-10-13,Haut de page

 

Pour plus d'information concernant l'eau potable, veuillez consulter les documents ci-dessous :

Haut de page ^


Éoliennes

Révisé le : 2015-10-13,Haut de page

 

Pour plus d'information sur les éoliennes, veuillez consulter les documents ci-dessous :

Haut de page ^


Inondations

Révisé le : 2015-05-06,Haut de page

 

Les inondations peuvent survenir lors de débordement d'un plan d'eau, lors de grandes marées ou suite à des pluies abondantes. La Direction de santé publique du Bas-Saint-Laurent rappelle que les conséquences d'une inondation ou d'un dégât d'eau important à domicile pourraient avoir des effets néfastes sur la santé des occupants. Le document ci-dessous renferme quelques conseils et précautions à prendre :

Haut de page ^


Moisissures

Révisé le : 2013-10-03,Haut de page

 

Les moisissures

 
Les moisissures sont des champignons microscopiques présents dans la nature et transportés dans les maisons par les courants d’air, les humains ou les animaux domestiques. Une fois à l’intérieur, les moisissures peuvent se développer si elles sont en présence d’eau ou d’humidité en quantité suffisante et de matières nutritives comme le bois, le carton ou le placoplâtre. Afin d'éviter des problèmes de santé potentiels, il est recommandé d'éliminer toute moisissure et de prendre les mesures nécessaires visant à réduire l'humidité qui en favorise la croissance.

Lorsqu’elles sont en petite quantité et qu’elles sont éliminées régulièrement, les moisissures ne représentent généralement pas de problème sérieux. Par contre, lorsqu’elles se développent de façon importante, les moisissures dispersent dans l’air ambiant des particules respirables qui peuvent, dans certains cas, entraîner des problèmes de santé.

Si vous pensez que vos problèmes de santé ou ceux de quelqu'un d'autre sont peut-être dus à une exposition à la moisissure, discutez-en avec votre médecin le plus tôt possible. Assurez-vous aussi de pouvoir éliminer la moisissure en toute sécurité et de contrôler les conditions qui ont permis sa croissance.

 

Effets des moisissures sur la santé

 

Les problèmes de santé qui se manifestent le plus souvent chez les personnes exposées aux moisissures sont les suivants :

  • Irritation des yeux, du nez et de la gorge;
  • Écoulement nasal, congestion des sinus, symptômes s’apparentant à des rhumes à répétition;
  • Augmentation de la fréquence et de la gravité des crises d’asthme.

Si vous croyez être aux prises avec un problème de santé dû à des moisissures, n’hésitez pas à contacter le service Info-Santé 811 ou votre médecin. Il faut toutefois comprendre que la présence de ces symptômes chez un occupant ne signifie pas nécessairement qu’ils sont causés par des moisissures.

 

Qui est plus vulnérable?

 

Les réactions observées chez les personnes exposées varient selon leur état de santé, leur âge et le temps qu’elles passent à la maison. Les personnes suivantes sont généralement plus sensibles à une exposition aux moisissures :

  • Les personnes souffrant d’allergies, d’asthme et de maladies respiratoires chroniques ainsi que les personnes hypersensibles;
  • Les nourrissons et les jeunes enfants;
  • Les personnes âgées;
  • Les personnes dont le système immunitaire est affaibli, que ce soit en raison d’un traitement de chimiothérapie, d’une transplantation récente, du VIH (virus de l’immunodéficience humaine), du sida ou autre. 

 

Qu’est-ce qui indique la présence possible de moisissures?

  • La présence de taches, souvent noirâtres, sur les murs, les plafonds, les tapis, dans les garde-robes, etc.;
  • La présence d’une odeur caractéristique de moisi, de terre ou d’alcool;
  • La présence de cernes, de gondolements ou d’autres signes d’infiltration d’eau sur les murs ou les plafonds, pouvant indiquer la présence de moisissures dissimulées derrière les matériaux.

 

Qu'est-ce qui favorise le développement excessif de moisissures à l'intérieur d’un bâtiment?

 

L’humidité excessive dans les logements provoque l’apparition de moisissures. Elles apparaissent sur les murs, sols ou plafonds sous forme de tâches noirâtres. On les retrouve souvent aux endroits humides, par exemple autour de la baignoire ou des fenêtres. On peut aussi les retrouver dans des endroits mal isolés où il y a de la condensation (ex. : sur un mur qui sépare l’air froid d’un côté et l’air chaud de l’autre).

Les moisissures ne se développent pas sur des matériaux secs. La présence d’eau à l’intérieur d’un bâtiment est un facteur déterminant du développement de moisissures :

  • Un dégât d’eau, une infiltration et une humidité ambiante élevée;
  • Des surfaces humides;
  • Un refoulement d’égout;
  • Etc.

 

Est-ce que certaines moisissures sont toxiques?

 

Vous avez peut-être déjà entendu dire que des espèces de moisissure sont "toxiques", terme faisant souvent référence à la « moisissure noire » ou du genre Stachybotrys. Bien qu'il soit vrai que certaines moisissures produisent naturellement des substances toxiques (que l'on nomme mycotoxines), il n'y a pas de preuves scientifiques suffisantes que ces moisissures ont des effets différents ou plus graves sur la santé que les autres moisissures. Toutes les moisissures représentent un risque à la santé respiratoire et doivent être éliminées, peu importe le type de moisissure.

 

Les analyses d’air et de poussières peuvent-elles vous être utiles?

 

Les analyses d’air ou de poussières ne sont habituellement pas requises pour solutionner votre problème. En général, il n’est pas nécessaire d’identifier ou de dénombrer les moisissures présentes pour intervenir efficacement. En effet, quand les moisissures sont visibles ou qu’il existe des signes indiquant leur présence, une inspection minutieuse de votre maison devrait vous permettre de retracer la cause, puis de déterminer ensuite les mesures les plus appropriées pour corriger la situation.

La présence de moisissure n'est pas toujours évidente. Elle peut se développer à l'intérieur des murs ou encore au-dessus des carreaux de plafond. Il est alors important de vérifier les endroits humides, particulièrement ceux ayant subi des dégâts d'eau.

 

Se débarrasser de la moisissure

 

1. Nettoyer sans délai les surfaces atteintes et jeter les matériaux endommagés.

  • Pour les petites surfaces, facilement lavables, faire disparaître les moisissures à l’aide d’un produit nettoyant domestique approprié, le savon à vaisselle est suffisant. Veiller à bien assécher ensuite;
  • Pour les articles poreux moisis ou sérieusement endommagés par l’eau, il est recommandé de les jeter;
  • Pour les travaux de nettoyage ou de rénovation de grande envergure, il peut être nécessaire de faire appel à une entreprise spécialisée.

Lorsque vous éliminez la moisissure, vous devriez porter de l'équipement de protection comme des gants en caoutchouc, une protection pour les yeux et un masque pour la poussière. Vous pourriez aussi vouloir isoler la zone en collant des feuilles de plastique sur les murs et le plafond afin d'éviter que la poussière ou que des particules de moisissure ne se dispersent ailleurs. Les personnes sensibles ne devraient pas se tenir dans la même pièce ou dans une pièce adjacente durant les travaux et pourraient choisir de quitter la maison pendant l'élimination de la moisissure.

Vous devriez considérer d'engager un professionnel s'il y a une grande quantité de moisissure ou si la moisissure revient toujours après l'avoir nettoyée. Une grande quantité de moisissure est souvent le résultat d'un problème plus grand, comme une fuite d'eau dans la fondation ou une inondation importante, ce qui nécessite l'aide d'un professionnel pour être réglé.

2. Réglez la cause du problème (dégât d'eau ou humidité excessive).

 

Prévenir la formation de moisissure

  • Réparer sans délai toute fuite ou infiltration d'eau.
  • Garder la maison ou l'appartement au sec en utilisant toujours les ventilateurs d'évacuation de la cuisine et de la salle de bains. En l'absence de ventilateurs, ouvrir les fenêtres pendant une courte période de temps afin de faire circuler l'air. Par contre, il est important de se rappeler qu'un air extérieur humide n'aidera pas à sécher l'intérieur d'un logement, mais contribuera plutôt à répandre l'humidité à d'autres parties de la maison.
  • S'assurer que la sécheuse est raccordée correctement et que le conduit d'évacuation donne sur l'extérieur.
  • S'assurer que les baignoires et les éviers sont étanches afin de prévenir les fuites d'eau dans les murs.
  • Après une inondation ou tout autre dégât d'eau, sécher complètement les surfaces inondées dans un délai de 48 heures.
  • Mesurer le degré d'humidité à l'intérieur (environ 50 % en été et 30 % en hiver) à l'aide d'un hygromètre. Au besoin, utiliser un déshumidificateur pour abaisser l'humidité relative.
  • Éviter les accumulations d'articles. La moisissure peut se développer sur les tissus, le papier, le bois et pratiquement tout ce qui recueille la poussière et retient l'humidité.
  • Garder la maison ou l'appartement propre en passant régulièrement l'aspirateur.
  • Éviter d'arroser les plantes de façon excessive et surveiller l'apparition de signes de moisissure dans les pots.

 

» Pour en savoir plus : Institut national de santé publique du Québec

Haut de page ^


Punaises de lit

Révisé le : 2015-10-13,Haut de page

 

Pour plus d'information sur les punaises de lit, veuillez consulter les documents ci-dessous :

Haut de page ^


Radiofréquences / Compteurs intelligents

Révisé le : 2015-10-13,Haut de page

 

Pour plus d'information concernant les radiofréquences / compteurs intelligents, veuillez consulter les documents ci-dessous :

 

Haut de page ^


Radon

Révisé le : 2011-05-03,Haut de page

 

Haut de page ^